© 2018 by res[eco]architecturae

rēs[eco]architecturae

FR : +33 6 43 70 27 08

IT : + 39 339 80 42 027 

info@resecoarchitecturae.com

contactez-nous:

PARIS

ROME

Où vous voulez !

  • LinkedIn - cerchio grigio
  • Pinterest - cerchio grigio
  • Instagram - Grigio Cerchio
  • Facebook - cerchio grigio

Buenos Aires, Argentina

#BARRIO 21.24

Projet de régénération urbaine du bidonville 21.24 à Buenos Aires.

Projet final d’études en Architecture

18  /  11   /   2010

Régénération urbaine

Design civique

Lauréat du Concours Alibrandi 2012 

Un remerciement spécial aux directeurs :

 

Paz Ochotego, Fundaciòn TEMAS NGO

Javier Fernadez Castro, Atelier Forma y Proyecto - UBA Buenos Aires

Juan Pablo Negro, Atelier Forma y Proyecto - UBA Buenos Aires

Alfonso Giancotti, La Sapienza of Rome

Carola Clemente, La Sapienza of Rome

Stefania Tuzzi, La Sapienza of Rome

Sans oublier:

Los Pibes de la Villa, VAMOS!

Amalia Lulli and Roberto Restaldi, mes parents

Giuliana Collina, Juan Ignacio De Benedetto,

Matteo Di Cataldo, Paolo Venturella, Vanessa Venturi

et tous les amis que j'ai rencontré pendant mon parcours universitaire

Publications :

cover_11.gif
plataforma_urbana.jpg

Prix et publications

Buenos Aires est la troisième métropole latino-américaine la plus grande, après Sao Paulo et Rio de Janeiro. L'avenue Rivadavia relie le centre à l'aéroport Eizeiza, en coupant la ville en deux parties : nord et sud, où les bidonvilles sont plus présents. 

Le bidonville 21.24 est situé à la frontière sud de la Capital Federal et occupe une surface de 173 hectares. Le fleuve Riachuelo est le plus important affluent du Rio de la Plata, et la voie ferrée Ferrosur marquent le paysage urbain.

L'occupation des terrains a commencé dans les années 1940 avec l'industrialisation de Buenos Aires. En 1966, avec le coup d'état d'Ongania, un plan d'éradication des bidonvilles a été mis au point et à partir de 1970 les expulsions sont devenues plus fréquentes surtout pendant le Mondial de Football de 1978, en réduisant le nombre des habitants à moins d'une centaine de familles. Aujourd'hui avec le retour à la démocratie, le nombre d'habitants augmente exponentiellement.


Le projet

 

Le programme de régénération urbaine est un instrument opératif d'une politique participative, qui prend en compte l'habitat informel en l'intégrant dans le tissu urbain.

 

Une méthodologie a été étudiée afin de respecter et favoriser les identités locales en offrant des solutions de droit au logement pour les habitants. Le projet se focalise sur quatre stratégies clefs :

- un nouveau système de paysage basé sur la création d'un réseau de micro espaces publics reliés par des corridors verts au nouveau parc urbain du fleuve Riachuelo, situé dans une zone à risque d'inondation qu'entoure le méandre ; 


- la conversion des friches industrielles environnantes en résidences temporaires ou ateliers d'artistes ;

 

- le renforcement des infrastructures existantes, et la conversion de la voie ferrée industrielle en transport urbain, connectant la Provincia à la Capital Federal  en passant par le Barrio ; 


- la reconfiguration des limites entre le parc et le quartier du bidonville. Elaboration d'une frontière de bâtiments collectifs en guise de filtre entre le parc et le bidonville. 

L'approche concernant le nouveau système résidentiel génère une skyline jamais répétitive avec une structure plus dense aux limites et plus éclatée au coeur de l'îlot. 

Le module d'habitation de base est pensé pour une famille de quatre personnes. Le séjour est entouré de patios qui fonctionnent comme des micro-filtres entre le public et l'espace intérieur.

Le développement durable et la construction à coût réduit se concentrent sur quatre enjeux fondamentaux : 


- l'orientation : disposition des espaces selon l'axe héliothermique nord-sud  


- système d'obscurcissement : design de pergolas et de clotures "vertes" réalisées avec des matériaux recyclés, comme de l'aluminium, du plastique et du caoutchouc.


- flexibilité et expansion : un module supplémentaire peut être ajouté si nécessaire, à usage résidentiel ou commercial. Toit-jardins ou potager urbain pourrait être intégrés au projet.


- auto-construction : les techniques de construction sont les mêmes que le voisinage emploie pour construire leurs maisons de fortune. Structure en béton armé et maçonnerie en brique sont repensés pour être conforme aux solutions durables : isolation extérieure pour les façades nord et sud et sur les murs est et ouest des façades ventilées.